This article is not available in English. You can read its French version.

La ville aux maisons qui penchent : suites nantaises

Published on 08 March 2019
Cet article date d'il y a 3 mois

Nouveau roman de Marie-Hélène Prouteau aux éditions La Chambre d'échos.

Nantes, la ville, sa forme ou le sentiment qu’elle en donne... Une citadine familière des lieux nous incite à glisser notre main sur ce tuffeau des murs, «Une tendresse nous vient pour cette pierre de fleuve dont est bâtie la ville », à capter dans Les Anneaux de Buren sa matière fluide, vents et remous de marée. Au fil de sa rêverie, la passante dérive, de « la Fabrique des sourds où l’on martelait les tôles de la dure nécessité » aux vestiges du passé négrier ou à la beauté du pont Éric Tabarly, « superbement libre comme la mer ». 

Dans ce décor vibrant de présences, instants de ville, impressions d’hier et d’aujourd’hui se mêlent. Un poème de Cocteau, un tableau du port par William Turner, un air de musicien des rues, une gravure de Rodolphe Bresdin, un air de Bashung dans une friche industrielle. Point n’est besoin d’être nantais pour entrer dans ce rêve d’une ville. 

Éditions La Chambre d'échos – 2019  

86 pages - 12 €