This article is not available in English. You can read its French version.

Jardins classiques de Suzhou [Patrimoine de l’humanité #21]

Published on 05 April 2017

Inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1997, les jardins classiques de Suzhou, dans la province de Jiangsu en Chine, remontent au XIe siècle de notre ère lorsque la ville fut fondée et devint capitale du royaume de Wu. Aménagés du XIe au XIXe siècle, ils reflètent dans leur conception méticuleuse la grande importance métaphysique de la beauté naturelle dans la culture chinoise. Leur conception qui est inspirée par la nature sans toutefois s’y limiter a eu une influence certaine sur l’évolution de l’art des jardins, tant en Orient qu’en Occident.

Le paysagisme classique chinois, qui cherche à recréer des paysages naturels en miniature, est représenté de façon exceptionnelle dans les neuf jardins de la ville historique de Suzhou, universellement reconnus comme étant des chefs-d'œuvre du genre. Les maîtres jardiniers de chaque dynastie ont adapté différentes techniques afin d’imiter de la façon la plus artistique possible la nature en utilisant et en adaptant de façon fort habile l’espace disponible. Limités à un seul et unique lieu de résidence, ces jardins sont censés être un microcosme de la nature en mêlant les éléments de base de la nature tels que l’eau, les pierres et les plantes à différents types de construction ayant un sens littéraire et poétique. 

Sur le web : 

En 2017, à l’occasion de la saison culturelle Jardins en Val de Loire , la série d’articles consacrés aux sites du patrimoine mondial vous fait parcourir des jardins du monde entier.